Cavendish fait chuter Tom Veelers – Sprint Tour de France

Le Britannique Mark Cavendish a été pointé du doigt aujourd’hui pour sa responsabilité dans la chute de Tom Veelers lors de l’étape du jour au Tour de France. Veleers a reçu un coup d’épaule de Cavendish qui l’a fait perdre l’équilibre au moment où il entamait le sprint final.

La course a été remporté par Marcel Kittel, il a donné son avis sur cette chute : « Je ne peux pas imaginer que ce soit volontaire. C’est le type d’incident qui peut arriver dans cette situation de course un peu folle. »


Vous en voulez plus ?

Nous nous sommes lancé le défi d'offrir le meilleur des vidéos en ligne.
N'en loupez pas une miette, inscrivez-vous à notre newsletter !

Commentaires
Commentaires
  • Elb Il y a 3 années

    Cavendish, c’est un gros bourrin, mais là franchement, je suis loin de la mettre 100% reponsable…

    Que Veelers coupe son effort pour gêner Cavendish, ok, c’est de bonne
    guerre. Mais là, il se déporte à gauche pour le laisser passer, puis
    quand Canvendish s’engage, il referme à droite.

    Quand au fait que Cavendish ne soit pas centré sur son vélo, c’est un reflexe pour tenir debout. Si un coureur te touche d’un coté, tu es obligé de te pencher de ce coté pour ne pas tomber de l’autre. Les sprinteurs, habitués à ce genre de situation anticipent les frottements et se penchent avant le contact. Ce que ne fait pas Veelers, c’est pour ça que lui tombe.

    C’est dur de dire s’il donne un coup pour écarter Veelers ou s’il déporte son corps pour ne pas tomber. A ce moment, il n’avait pas encore la course perdue. A cause de l’incident je pense qu’il perd du temps et de la vitesse, c’est peut être ce qui lui fait perdre le sprint. Je le vois mal perdre ses dernières chance de remporter le sprint juste pour envoyer l’équipier d’un adversaires dans le décors.

    Après, on peut dire qu’il aurait pu ralentir ou s’écarter pour éviter Veelers. Ok, mais s’il fait ça, alors il est certain de ne pas gagner. Et il peut faire toutes les réclamations du monde, on n’aurait pas déclassé un seul des coureurs devant lui, même Kittel, le leader de Veelers.

    Alors il a eu 1/2 seconde pour décider : « soit je perds la course, soit je continue ma route, sachant que je sais frotter. Si Veelers ne sait pas assez se protéger, tant pis, il n’avait qu’à pas faire des zig zag au milieu du sprint ».

    S’il fait tomber Veelers volontairement, ça confirme ce que je pense de lui, que c’est un gros c.. qu’il se fait justice de manière très expéditive. Mais perso, si la décision m’appartient je ne le déclasse pas.

    Répondre